Notre rythme à 4...

Publié le 26 Octobre 2015

Dimanche après-midi, lors d'une balade avec ma poulette chérie et sa fille, la question de la gestion de la vie de famille était notre principal sujet de conversation.

En effet, sa puce à 17 mois, et elle est enceinte de presque 4 mois de son second enfant donc. Même si cette grossesse, est ultra désirée, forcément elle appréhende la gestion de la vie à 4. D'ailleurs elle me demandait si, je pensais toujours au 3ème. Honnêtement, je lui ai répondu que non pas tout de suite, je ne me sens pas prête, l'envie est là, sûrement un jour...mais nous venons à peine de trouver notre rythme de vie à 4.

Car, je ne sais pas pour vous, mais ce fichu rythme ne fut pas facile à trouver.

En effet, déjà la première année, ce second enfant n'est pas top intéressant pour l'aîné. Ce tout petit bébé, accapare ses parents, il pleure beaucoup, ne joue pas, ne parle pas, ne marche pas...bref c'est pas la panacée pour un enfant.

Certes Loulou, a tout de suite aimé sa sœur, et cela dès sa naissance. Il a toujours été super proche d'elle, mais soyons honnête il en profite vraiment depuis qu'elle a un an, qu'elle joue, qu'elle marche et encore plus depuis qu'elle parle.

Nos enfants ont pourtant 3 ans d'écart, et pourtant Loulou était si petit à la naissance de sa sœur. Lui aussi, il avait encore et toujours besoin de ses parents, lui aussi il était petit, lui aussi il avait besoin d'attention, de câlins. Combien de fois, je me suis vue, lui dire mais tu es grand, tu peux faire tout seul, tu peux attendre...Et pourtant, non il n'était pas si grand.

Je suis retombée sur des photos prises, il y a 1 an et demi, et ça m'a sauté aux yeux, Loulou était quand même encore super petit.

Même maintenant, il a beau avoir 5 ans bientôt, il reste petit. Il a besoin, il a envie que l'on fasse les choses pour lui, avec lui.

En même temps, le nourrisson qui vient d'arriver, lui est super petit, il a réellement besoin de ses parents, impossible de faire sans. Même si, contrairement à Loulou, La Choupette a souvent beaucoup attendu. Elle a dû patienter pour être changée, boire son biberon...car je n'ai que deux bras et je ne peux pas tout faire, même si j'essaye de me rendre multi-tâches.

C'est cette sensation d'être toujours coupé en deux, que j'ai trouvé difficile. J'ai beaucoup culpabilisé de laisser un des deux de côté. Et il m'arrive encore maintenant, de m'en vouloir lorsque je veux jouer avec Loulou, et que je demande à La Choupette de faire autre chose, et de nous laisser tranquille. Et dans l'autre sens, le constat est le même.

Du côté de notre vie de jeune couple, pas facile non plus, de trouver du temps. On en parlait avec MP un soir, on était d'accord sur notre vision des choses (eronnée à notre goût, maintenant que nous savons réellement comment cela se passe), avant d'avoir la Choupette. On se disait un enfant, ça se gère alors pourquoi pas un deuxième, ça sera juste un peu plus de boulot.

En faite, pour nous, en tous cas, ce n'est pas juste un peu plus c'est BEAUCOUP PLUS, et pas seulement deux fois plus. Car il faut gérer le nouveau bébé, l'aîné qui est à un moment forcément jaloux et qui devient donc ultra difficile avec ses parents. Lorsque nous sommes tous les 4, il est encore très difficile à MP et moi même de tenir une conversation, sans être interrompu par l'un ou par l'autre, ou par les deux, ou par des cris car l'un à embêté l'autre, ou par des pleurs, ou pour regarder leurs dessins, ou pour avoir tel ou tel truc. 

Nous essayons de tout faire en même temps, parler entre adultes, répondre aux enfants...mais pour les conversations importantes on a laissé tombé et on en parle le soir. Heureusement, nous n'avons pas souvent de grandes conversations qui nécessite d'en parler seulement à 2.

Quand aux sorties, les parents de plusieurs enfants, me comprendront. Déjà pour sortir, cela implique de les faire garder tous les deux. Nos sorties en amoureux sont donc bien souvent comptées. Nous emmenons nos enfants parfois, chez des amis. Mais là aussi, cela veut dire que l'on débarque à 4, et à 4 ça bouge, ça prend de la place. 

Et pourtant, à côté de tout cela, il y a aussi beaucoup d'amour, beaucoup de bisous, de câlins. Tout est multiplié.

Je ne regrette pas de les avoir tous les deux, même si bien souvent il m'épuise. Mais si je ne les ai pas, je m'ennuie. Je dois être maso, mais j'ai dû mal à ne rien faire, quand je n'ai pas mes enfants. 

J'aime les voir, jouer ensemble, s'inventer des histoires, rigoler, j'aime Loulou qui envoie sa petite sœur me demander quelque chose, même si je dis à Loulou qu'il exagère qu'il pourrait se déplacer au lieu d'envoyer sa sœur (intérieurement cela me fait rire).

J'aime les voir se tenir la main, dans ma maison, en voiture, dans la rue, au parc. J'aime les voir si proches, si fusionnels. 

J'aime moins devoir répéter 15 fois la même chose, j'aime pas quand je perds patience et que je hausse fortement le ton, j'aime pas quand je vois que La Choupette qui commence sérieusement à s'opposer, à répondre, le "terrible two" s'approche à grands pas.

J'aimerai être plus patiente, plus calme, plus douce, je le suis pourtant d'après mes proches, mais à mes yeux, j'aimerai l'être encore plus.

Bref, notre rythme de vie s'installe tranquillement, chacun à sa place, enfin surtout chacun a trouvé une place qui lui convienne.

Honnêtement j'admire, les mamans avec des enfants qui ont très peu d'écart, personnellement je ne m'en sentirai pas capable. Je trouve cela top, mais seulement chez les autres.

Alors oui, maintenant que nous avons trouvé notre vitesse de croisière, je pense que nous allons naviguer comme cela quelque temps, et nous verrons si un jour il y aura une escale pour un troisième moussaillon.

 

Notre rythme à 4...

Rédigé par Poulette

Publié dans #Moments de vie

Repost 0
Commenter cet article

Tiffany 27/10/2015 14:19

Tu es une superbe et chouette maman, c'est l'essentiel.

céline 27/10/2015 14:19

Ah la question du 2ème, puis du 3ème..;quand es ce que cela s'arrête;;; Bises

Faustine 27/10/2015 14:18

Bonjour,
J'ai 3 enfants et même si c'est beaucoup de joie, je reconnais que c'est aussi beaucoup de fatigue...Si vous êtes bien à quatre et bien restez comme cela. Bises

caroline 27/10/2015 14:18

Coucou,
Tu as raison profite déjà d'être tous les 4.
Bises

fanny 27/10/2015 14:17

J'admire aussi les mamans d'enfants rapprochés, mais comme toi je ne les envie pas du tout.
Bises
Ps : je suis vraiment fan de ton blog, de ta si jolie facile de décrire les choses

Louise Manon 27/10/2015 14:16

Oh que je te comprends, moi aussi j'aimerai un 3ème enfant, mais pas tout de suite. C'est tellement difficile de trouver du temps pour chaque enfant.
Bises